Coloration Végétale : mon expérience

Voilà un article que j’aurai aimé écrire il y a déjà quelques années. Ce qui m’aurai épargné pas mal de « tracas capillaires ».

J’ai des cheveux blancs depuis l’âge de 25 ans environ et m’approchant de ma 4ème décennie ( Oh ! on aurait pas cru !!! Merci c’est gentil :-)) cela nous fait presque 15 années de combat acharné et sans relâche pour obtenir une chevelure « présentable ».

Des cheveux parfaits et dés le réveil si possible…la quête de toute une vie…

Ma quête a donc pris différentes formes :

Round 1 :

Je « fais des mèches » !!!! Les cheveux blancs sont fondus dans les mèches plus claires que ma couleur naturelle, ni vu ni connu j’t’embrouille… Sauf que je suis quand même châtain clair à la base donc retouche des mèches tous les deux mois environ. Je dis « retouche » pour être sympa mais c’est bien de décoloration dont je parle !

Aie ai aie, mes cheveux ne me disent pas merci et se rebellent : c’est sec, ça casse, ça frisouille…c’est moche !

Et en plus de cela, à chaque « retouche » je deviens un peu plus blonde et je fini par dire « Bonjour Madame ! » quand je croise mon reflet dans le miroir : je ne me reconnais pas, cette couleur ne me va pas !

Round 2 :

Bon ! celui-ci je l’avais pas vu venir. L’effet des décolorations s’avère être bien en deçà de ce que vont subir mes cheveux après quelques séances de chimiothérapie

Plus de cheveux = Plus de problème !!!

Mouais, bof… j’ai quand même hâte que ça repousse. En plus lors de mes traitement on m’a raconté une vieille légende merveilleuse disant que mes cheveux repousserai bien plus beaux qu’avant. Devais-je comprendre que dans mon malheur, j’avais gagné une sorte de seconde chance « capillairement parlant » ????

Ah Ah AAAAhhhh La Grosse Blague !!!! Ca fini par repousser oui, mais Gris et Crépu !!!! On inspire, on expire, ça va bien se passer…..

Il fallait que j’écrive cet article pour découvrir que le yoga faisait pousser les cheveux….;-)

Round 3 :

Retour à la case départ. Youpi !!!

Et c’est parti pour les colorations cette fois-ci (la nature m’a faite « brune », elle devait avoir une bonne raison, alors pourquoi la contrarier ?) : en salon ou chez moi comme une grande, avec des « boîtes de supermarché » puis des produits pros… Le résultat est au rendez-vous en ce qui concerne mes cheveux blancs mais les années ont passé et maintenant c’est « opération  camouflage » toutes les 3 semaines…

En parallèle, j’essaye de soigner mes cheveux avec du BIO, du « sans silicone », des huiles végétales … (promis, je prendrai le temps de vous faire un article à ce sujet car j’ai vraiment découvert des merveilles :-)). Bref, une vraie Détox qui me prend une bonne année mais dont les résultats commencent à se faire sentir : un peu moins secs, un peu plus facile a coiffer….

Mais ce n’est toujours pas à la hauteur de mes espérances. La faute au cocktail ultra chimique que je m’applique sur le crâne plus d’une fois par mois ? On dirait bien !  Alors, On Change !

Round 4 :

Je me renseigne, je cherche, je désespère…à cause :

  • du peu d’alternatives aux colorations chimiques
  • du « plus sain » ou « plus naturel » qui en fait ne l’est pas vraiment (Welcome to the world of Greenwashing !)
  • du prix des prestations proposées en salon spécialisé (je rappelle que pour moi c’est toutes les 3 semaines alors, à moins de me faire sponsoriser ou arrêter de payer l’électricité ça va pas être possible en fait…)

 

Je commence a reprendre espoir grâce à ce livre :

Un super livre pour prendre soin de vos cheveux de manière naturelle

Puis finalement après plusieurs comparaisons de produits, j’arrive sur le site de la marque Khadi qui propose des soins capillaires Ayurvédiques.

Je vous entend déjà : « Moui, moui, moui…et c’est quoi l’ayouyou..machin chose ? »

Selon notre ami Wikipédia :

« L’ayurveda est une forme de médecine traditionnelle originaire de l’Inde également pratiquée dans d’autres parties du monde. L’āyurvedaayurvéda ou encore médecine ayurvédique – en devanāgarī : आयुर्वॆद, la « science de la vie », de āyus (vie) et veda (science, ou connaissance) – puise ses sources dans le Véda, ensemble de textes sacrés de l’Inde antique. En l’occurrence, il s’agit d’une approche médicale holistique datant de la civilisation védique et toujours en vigueur aujourd’hui. En Inde, depuis novembre 2014, elle est promue par le ministère du Yoga fondé par le Premier ministre Narendra Modi.

L’Ayurveda demeure une forme de médecine traditionnelle encore vivace en Asie du Sud et reconnue comme telle par l’Organisation mondiale de la santé. En Occident, il est considéré comme une médecine alternative »

Si ce sujet vous intéresse, que vous souhaitez en savoir plus, je vous recommande vivement d’aller faire un petit tour sur le site/blog de Sophie – étudiante en médecine Ayurvedédique et Herboristerie.

Le site de la marque Khadi est vraiment très bien fait, il détaille toutes les marches à suivre, précautions d’emploi… Ne nous cache pas les éventuels désagréments de la coloration végétale telle que la durée de pose trèèèèèès longue, le risque de se retrouver avec des reflets verts…

Bref, en prenant le temps de bien décortiquer le site ( et notamment les 3 guides de la pages d’accueil ;-)), j’arrive a réaliser un bon auto-diagnostique.

Ultra motivée et confiante (Même pas peur d’avoir les cheveux verts !!!), je me lance et j’achète :

  • le shampooing ayurvédique AMLA pour les cheveux fins (qui s’utilise en alternance avec le ROSE pour cheveux secs et abîmés – mon prochain achat)
  • l’huile capillaire ayurvédique REVITALISANTE qui stimule la croissance, prévient la chute des cheveux et apporte du volume (qui s’utilise en alternance avec l’huile TONIFIANTE pour des cheveux brillants, plus souples et des racines renforcées – achetée mais pas encore testée)
  • la coloration végétale couleur NOISETTE NATUREL
Etant consciente des « risques » liés à la coloration végétale, j’ai préféré limiter les mauvaise interactions entre différentes marques. Alors j’ai opté pour un protocole 100% Khadi

 

Attention !!!

Si ces quelques indices quand aux risques liés à la coloration végétale vous ont refroidi

les lignes suivantes  vont peut être achever vos restes de motivation.

MAIS ! Si vous avez le courage de continuer vous découvrirez

les résultats bluffants et les bienfaits de la coloration végétale

 

Vous êtes encore là ? Parfait ! Alors, on continue…

Voici donc le protocole que j’ai mis en place et qui correspond à Ma Nature de Cheveux et à Ma Couleur de Cheveux.

Si vous êtes intéressé par cette alternative au colorations chimiques, je vous recommande vivement de visiter le site Khadi et notamment la partie FAQ qui répondra à la plupart de vos interrogations. Et je reste bien évidemment à votre entière disposition pour partager mon expérience.

De quel matériel ai-je besoin ?

  • d’un bol non metallique
  • d’un récipient pouvant contenir le bol
  • d’une spatule en bois ou en plastique
  • un thermomètre, un verre graduée et une balance
  • un pinceau
  • un peigne
  • d’une ou deux charlottes en plastique
  • d’une vieille serviette de toilette (éventuellement une seconde pour protéger votre table)
  • une boite de coloration Khadi
  • de l’eau chaude

Comment je procède ?

  1. Je fais chauffer environ un litre d’eau à la bouilloire
  2. Je me lave les cheveux avec le shampoing Khadi ALMA. Je n’utilise pas de démêlant ni de soin. Je démêle rapidement mes cheveux avec un peigne a dents larges en bois puis je les enroule dans une serviette.
  3. Je prépare 25 g de poudre de coloration végétale mélangée avec 100 ml d’eau à 50 degrés (la chaleur active les pigments) dans le bol non-métallique et je le place dans le plus grand récipient lui même rempli d’eau chaude (sorte de bain-marie) pour conserver mon mélange à température. Cette quantité est suffisante pour recouvrir mes racines
  4. Je sépare mèche à mèche mes cheveux à l’aide d’un peigne et j’applique le mélange eau/poudre au pinceau
  5. Une fois toutes mes racines couvertes, je rassemble l’ensemble de mes cheveux sur le haut du crane et je recouvre d’une première charlotte en plastique (vous pouvez utiliser du film alimentaire si vous le souhaitez) qui est destiné à la poubelle puis d’une seconde en tissu et plastique (oui vous savez celle a pois roses qu’on avait imaginé ne jamais acheter mais alors Ja-Mais !!!). J’y ajoute une serviette pour que tout cela reste au chaud pendant le temps de pose.
  6. on en parle du temps de pose ??? Pour moi c’est 3 heures 🙂 Oui oui vous avez bien lu ! Ce temps dépend de votre nature de cheveux, de leur couleur et du résultat souhaité. Ca peut être moins mais ça peut être plus aussi !!! Vous comprenez maintenant pourquoi je préfère faire cela chez moi, pouvoir continuer a travailler ou regarder un bon film et non être bloqué une demi-journée chez un coiffeur à lire des Voici de 2007 !
  7. Je rince soigneusement puis je me sèche les cheveux.

A ce stade, j’obtiens déjà une couverture des cheveux blancs assez proche du résultat final. Les actifs vont encore agir pendant 24 heures et vont sensiblement foncé la coloration.

Après 24 heures, je laisse poser une nuit l’huile Khadi REVITALISANTE et le lendemain je réalise un shampooing Khadi ALMA.

Allez, je vous montre !

Qu’en pensez-vous ?

Il s’agissait là de ma 4ème application de coloration végétale et je vois déjà une différence au niveau de la qualité de mes cheveux : ils sont moins secs, plus brillants, plus facile a coiffer, moins « mousseux » sur les longueurs.

Voici un petit tableau récapitulatifs pour vous aider à vous lancer….ou pas !

Vous l’aurez compris, je suis 100 % convaincu par la coloration végétale. Je pense même que je peux booster le résultat en améliorant un peu mon protocole. Et bien entendu je ne manquerai pas de mettre à jour cet article pour vous tenir informé ;-).

Alors ? Que pensez-vous du résultat ? Aviez-vous déjà testé ou êtes vous prête à vous laisser tenter ?

N’hésitez pas à laisser vos commentaires, j’y répondrais avec plaisir .

2 commentaires sur “Coloration Végétale : mon expérience

  1. Bonjour!
    Mes cheveux sont aussi ma grande préoccupation du moment: shampclean, espacer les shampooings, no poo, water only, cure de sebum, et j’en passe!
    Merci pour cet article, je saurai y revenir quand j’en aurai besoin 😊
    😘

    1. Avec plaisir Géraldine ! Pour t’aider dans ta quête je te recommande vivement la lecture du livre dont je parle dans l’article « J’aime mes cheveux ». Il saura t’aider à « démêler » (ah ah blague capillaire !) le vrai du faux dans toutes ces tendances 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *